Les erreurs souvent commises en investissement immobilier

Il y a un dicton qui dit : « Plus ça change, plus c’est pareil ». Les erreurs commises en immobilier n’y font pas exception. En effet, je constate les mêmes erreurs depuis plus de vingt ans, chez les nouveaux investisseurs comme les plus expérimentés. Elles sont majoritairement liées au développement personnel: le travail sur soi constitue 80% de la réussite tandis que les 20% restant découlent de l’application de techniques. La loi de Pareto s’applique encore une fois!

Paralyser dans l’analyse

C’est bien beau d’être en mesure de calculer des constantes hypothécaires, des ratios de couverture de dettes, des rendements et des taux globaux d’actualisation, mais encore faut-il bouger, passer à l’action. Trop de personnes parmi celles que je côtoie en connaissent suffisamment pour bouger, mais paralysent dans l’analyse.

Lorsque ces personnes me présentent leurs analyses tout à fait sensées, je leur demande: «À quel montant avez-vous finalement présenté l’offre d’achat?»  Trop souvent, ces dernières énumèrent les excuses justifiant leur inaction plutôt que de m’informer du montant offert au vendeur.

N’attendez pas que les situations soient parfaites et que toutes les lumières soient vertes pour bouger. Faites vos analyses et lorsque vous déterminez le prix que vous devez payer selon vos critères d’investissement, bougez ! Avec prudence, mais bougez et faites des offres d’achat.

Laisser vos peurs dicter vos décisions

Beaucoup de gens sont freinés par leurs peurs, les empêchant ainsi de faire ce qu’ils aimeraient vraiment. Il ne faut pas se leurrer, les personnes qui réussissent ont elles aussi des peurs : seulement, elles les surmontent et avancent malgré tout.

Certaines personnes ne parviennent pas à passer à l’action par peur de l’échec, de se faire dire non, de se tromper, de perdre de l’argent, et parfois même, de la réussite.

Il est assurément plus confortable de ne pas bouger et de regarder passer la parade que de sortir de sa zone de confort, et ainsi créer et saisir les opportunités qui changeront leur avenir financier.

Attendre d’avoir la mise de fonds nécessaire

Lorsqu’une opportunité se présente et que vous arrivez à la sceller par le biais d’une offre d’achat acceptée par le vendeur, vous êtes en position de pouvoir. Lorsque vous trouvez une propriété avec un fort potentiel de restructuration et/ou un profit à l’achat, les gens qui ont de l’argent à investir s’intéressent à votre projet.

Pour faire de l’immobilier, il faut en premier lieu avoir une opportunité entre les mains. Trouvez les occasions et l’argent suivra. L’immobilier n’étant pas facile, gardez à l’esprit qu’il est beaucoup plus simple de trouver les fonds que de trouver des opportunités. De grâce, n’attendez pas d’avoir l’argent disponible pour commencer à faire des offres d’achat.

Amasser la mise de fonds requise pour acquérir des immeubles de plus grande envergure sera pratiquement impossible à réaliser en comptant uniquement sur votre salaire. Il vous faudra utiliser l’effet de levier pour réussir à investir dans les projets où le retour sur investissement sera beaucoup plus élevé que le coût d’emprunt de la mise de fonds.

S’associer, trouver un prêteur privé, vous entendre avec les vendeurs pour qu’ils participent au financement sont autant d’options qui s’offrent à vous pour réunir les sommes requises. Usez de créativité!

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer